musee-art-sacre-1
musee-art-sacre-2
musee-art-sacre-3
musee-art-sacre-4
musee-art-sacre-5
musee-art-sacre-6

Le musée d’Art sacré prend place dans l’aile sud de l’ancienne abbaye bénédictine de Saint-Mihiel. L’art religieux meusien est mis à l’honneur à travers un ensemble de pièces d’orfèvrerie et de sculptures.

Les collections du musée d’Art sacré de Saint-Mihiel se composent d’ornements et de mobilier liturgiques, dont un ensemble exceptionnel d’orfèvrerie du XIIIe au XXe siècles, et de sculptures. Une collection de « cires habillées » témoigne de l’abondante production lorraine au XVIIIe siècle. Ces objets raffinés étaient liés à la dévotion et à la piété populaire.

Grâce à un parcours à la fois thématique et chronologique, le visiteur appréhende les différentes formes et fonctions des objets ainsi que les transformations des pratiques liturgiques du Moyen-Âge à la seconde moitié du XXe siècle.

Le musée d’Art sacré de Saint-Mihiel est né d’une forte volonté locale de préservation, d’étude et de mise en valeur du riche patrimoine religieux du département de la Meuse. Il donne aux communes la possibilité de mettre en dépôt les objets dont elles ne peuvent garantir la sécurité. Sur 2000 œuvres conservées, 30% sont des objets en dépôt issus des communes meusiennes. Les autres pièces de la collection ont été acquises grâce à des dons ou à des achats du Département de la Meuse.

La visite du musée se prolonge avec la découverte de l’ancienne bibliothèque bénédictine et son décor dans le goût du XVIIIe siècle. Dans les rues de Saint-Mihiel, une signalétique vous invite à découvrir le patrimoine de la ville.

Horaires

Du 1er janvier au 31 mars et du 1er novembre au 31 décembre :

  • Lundi : 13h30 à 17h30
  • Mardi au vendredi: 9h00 à 12h30 et 13h30 à 17h30
  • Samedi: 11h00 à 16h00

Du 1er avril au 31 octobre :

  • Dimanche et lundi : 13h30 à 18h00
  • Mardi au samedi: 9h00 à 12h30 et 13h30 à 18h00
Tarifs

Plein tarif : 3€

Billet couplé avec la Bibliothèque bénédictine : 6€, 4.5€ étudiants et Pass Lorraine.

Gratuit pour les moins de 12 ans

Le musée d’Art sacré participe aux événements organisés par le Ministère de la Culture : Nuit des Musées, Journées européennes du Patrimoine… Spectacles, concerts et conférences sont organisés le reste de l’année. Surveillez le programme ! Le musée est accessible aux personnes à mobilité réduite. Un espace tactile a été conçu pour les personnes non voyantes et malvoyantes.

Un livret-jeux permet aux enfants de découvrir le musée en s’amusant et un espace ludique leur est réservé pour lire, colorier ou rêver. Découvrir les secrets de la sculpture et du métier d’orfèvre : pendant les vacances scolaires des visites-ateliers sont organisées pour les enfants à partir de 7 ans. Ces ateliers sont gratuits. Surveillez le programme !

Les groupes peuvent visiter le musée ou l’exposition temporaire en cours, seuls ou avec un guide conférencier agréé. Renseignements auprès de l’Office du Tourisme Cœur de Lorraine.

Le service éducatif des musées de la Meuse propose différentes entrées pour découvrir les collections du musée d’Art sacré de Saint-Mihiel. Les thèmes des animations ne reposent pas sur le caractère religieux des objets mais leur nature peut être un point de départ pour aborder les religions monothéistes citées dans les programmes et la laïcité. Chaque animation est adaptée au niveau des élèves et au projet de classe ou d’école. Une confrontation directe avec les œuvres d’art et un travail d’observation permettent la mise en œuvre de compétences transversales en histoire des arts et une appréhension du rôle d’un musée. De la maternelle au cycle 3.

  • Qu’est-ce qu’un musée ?
  • Parcours découverte « animaux »
  • Parcours découverte « végétaux »
  • La sculpture, matières, techniques et expressivité
  • Saint Nicolas à travers la sculpture

Ces animations peuvent être complétées par une découverte du patrimoine Renaissance de Saint-Mihiel et de deux œuvres majeures et  du célèbre sculpteur natif de la ville, Ligier Richier : Le Sépulcre, Eglise Saint-Etienne et La Pâmoison de la Vierge, Eglise Saint-Michel. Pour vous aider dans votre visite en autonomie, un dossier pédagogique enseignant puis un dossier par élève vous sont fournis gratuitement. Si vous souhaitez être accompagné, l’Office du Tourisme Cœur de Lorraine propose une activité payante. Contact : Marie-Laure Milot m-laure.milot@ac-nancy-metz.fr  / 03 29 90 70 50 (lundi et mardi)

Des protestantismes… des patrimoines… dans le Grand Est

Du 28 juin au 15 décembre 2019

Exposition réalisée par le Service Inventaire et Patrimoines de la région Grand Est

Évoquer cinq cents ans de patrimoine protestant dans le Grand Est, c’est montrer comment la Réforme a marqué de son empreinte le territoire de la nouvelle région. Si Luther ne s’est jamais rendu de ce côté-ci du Rhin, des grands noms du protestantisme y ont séjourné : Martin Bucer et Jean Calvin à Strasbourg, Guillaume Farel à Metz … Vingt ans plus tard, le massacre de Wassy marque le début des guerres de religion. D’une histoire contrastée dès l’origine, il résulte une marqueterie institutionnelle et confessionnelle très spécifique à notre région.

Dans l’ouest, après une période de conflits, la « Religion Prétendue Réformée » fut interdite pendant plus d’un siècle, entre Révocation de l’Edit de Nantes (1685) et prémices de la Révolution. A l’Est, les communautés protestantes bénéficièrent du Traité de Westphalie (1648) autorisant sous condition l’exercice du culte. Entre les deux, le duché de Lorraine s’opposa à toute implantation. L’annexion de l’Alsace et de la Moselle entraîna une différence durable entre départements concordataires et ceux régis par la loi de 1905.

Trois courants de la Réforme s’installèrent, dès le XVIe siècle. Les Luthériens se développèrent en Basse-Alsace et dans le Westrich, les Réformés dans une partie de la Haute-Alsace, en Lorraine et en Champagne, surtout à Metz et à Sedan. A la marge, des mennonites rayonnèrent à partir de Sainte-Marie-aux-Mines. Les XIXe et XXe siècles virent se créer des Eglises méthodistes dans les villes ouvrières, des chapelles anglicanes sur les lieux de villégiatures, des postes de l’Armée du Salut …

Outre la vie religieuse, le protestantisme a marqué le Grand Est par son action pédagogique, économique et sociale. Les églises baptistes, méthodistes et évangéliques de la 2e moitié du XIXe siècle et l’arrivée des optants pour la France ont tissé un réseau d’équipements sociaux inspiré de la morale protestante.

L’exposition veut faire découvrir la richesse patrimoniale née de cette diversité au travers de photographies déclinant la variété de l’architecture et des objets. Destinée à faire voir et découvrir un patrimoine peu connu, elle dévoile un pan de l’étude scientifique en cours sur le patrimoine protestant menée par le service patrimoines et Inventaire de la région Grand Est.

Horaires

Du 1er janvier au 31 mars et du 1er novembre au 31 décembre :

  • Lundi : 13h30 à 17h30
  • Mardi au vendredi: 9h00 à 12h30 et 13h30 à 17h30
  • Samedi: 11h00 à 16h00

Du 1er avril au 31 octobre :

  • Dimanche et lundi : 13h30 à 18h00
  • Mardi au samedi: 9h00 à 12h30 et 13h30 à 18h00
Tarifs

Plein tarif : 3€

Billet couplé avec la Bibliothèque bénédictine : 6€, 4.5€ étudiants et Pass Lorraine.

Gratuit pour les moins de 12 ans

Coordonnées
À consulter

1 rue du Palais de Justice
55300 Saint-Mihiel

03 29 89 06 47 (Office du Tourisme Cœur de Lorraine)

mail : accueil[at]coeurdelorraine-tourisme.fr