Valérie Péché, L’objet archéologique : aquarelles de Charles Cournault (1815-1904), Conservation départementale des Musées de la Meuse, Conseil général de la MeValérie Péché, L’objet archéologique : aquarelles de Charles Cournault (1815-1904), Conservation départementale des Musées de la Meuse, Conseil général de la Meuse, 1999, 6 €.

Cette publication a été éditée à l’occasion de l’exposition organisée par la Conservation départementale des Musées de la Meuse.

En 1987, Madame Simon-Cournault fit don au Département de la Meuse d’un important  fonds d’aquarelles de Charles Cournault (1815-1904), figure marquante de l’archéologie régionale, qui présida un temps aux destinées du Musée Historique Lorrain de Nancy. Cet ensemble, qui compte près de 2000 dessins, se rapporte pour l’essentiel, à des objets provenant des sites lorrains fouillés au XIXe siècle ou exposés dans les grands musées français et étrangers. Fragments lapidaires, torques, statuettes, bas-reliefs : l’intérêt de ces objets aquarellés dépasse largement le cadre du simple dessin archéologique. On se trouve en présence de véritables œuvres d’art comparables aux « natures mortes » des peintres. Elève d’Eugène Delacroix, Charles Cournault a su rendre les tons du bronze, de l’or et du fer patinés par les siècles.

20px”]